Appellations d'origine de Tenerife

 

Appellations d’origine A.O

L’appellation des produits agro-alimentaires avec le nom de leur lieu de production ou d’origine est une pratique presque aussi ancienne que l’existence des marchés de vente et d’échange des produits agricoles eux-mêmes. Ces Appellations d’origine protégée (A.O.P.) permettent de reconnaître, aux niveaux régional, national et international, un produit alimentaire dont la qualité et le prestige sont éprouvés en raison de sa production dans un certain environnement géographique, avec des caractéristiques naturelles et climatologiques spécifiques, avec une matière première provenant dudit environnement ou avec des systèmes de production historiques et traditionnels.

Compte tenu des conditions climatologiques naturelles variées ou encore des diverses pratiques culturelles développées dans les différentes régions, l’île de Tenerife compte cinq A.O.P. qui correspondent à autant de régions viticoles, et une A.O.P. à caractère régional. Les vignerons décident de leur plein gré s’ils souhaitent inscrire leurs vins à l’une de ces appellations d’origine.

La première A.O.P. créée sur l’île est celle de la région viticole de Tacoronte-Acentejo, en 1992. La région se trouve au nord-est de l’île et comprend les communes de Santa Cruz de Tenerife, San Cristóbal de La Laguna, El Rosario, Tegueste, Tacoronte, El Sauzal, La Matanza de Acentejo, La Victoria de Acentejo, Santa Ursule. Au cœur de cette région se trouve la sous-zone d’Anaga, au sein du Parc Rural d’Anaga, une zone naturelle protégée. Dans cette région se trouve la zone de vignobles la plus densément cultivée des îles Canaries.

Deux ans plus tard, en 1994, c’est l’apparition de l’A.O.P. Ycoden-Daute-Isora, qui couvre la vaste région du nord-ouest de Tenerife, formée par les communes de San Juan de la Rambla, La Guancha, Icod de los Vinos, Garachico, El Tanque, Los Silos, Buenavista del Norte, Santiago del Teide et Guia de Isora. Les parcelles de vigne cultivées sont petites et escarpées : les viticulteurs travaillent donc principalement à la main. Comme pour Tacoronte-Acentejo, le système de palissage sur espalier prédomine car il améliore la qualité de la production et il est plus facile à manipuler. D’autres systèmes de palissage historiques survivent encore, comme le palissage sur treille dans la région d’Icod ou la vigne basse.

C’est cette même année, en 1994, qu’a été validée la création de l’A.O.P. Valle de La Orotava, qui comprend les communes de La Orotava, Los Realejos et Puerto de la Cruz. Cette vallée forme une large dépression au nord de l’île. Il existe dans la vallée une grande tradition viticole qui date de l’époque de la Conquista. Il existe des preuves qui attestent que les premiers cépages ont été plantés sur le domaine El Burgado, dans l’actuelle commune de Los Realejos. Depuis des générations, les vignerons ont développé leur propre système original de culture des vignes : la vigne tressée (cordón trenzado ou cordón múltiple).

En 1995 : apparition de l’A.O.P. Valle de Güímar. De l’autre côté de la vallée de la Orotava, au sud-est de l’île, on trouve une autre dépression, provoquée par le même type de glissement de matière vers la mer. Cette vallée comprend les communes d’Arafo, Candelaria et Güímar. Le vignoble s’étend des espaces proches du littoral jusqu’à des altitudes avoisinant les 1 500 mètres.

En mai de cette même année, l’A.O.P. Abona a été validée. Cette région du sud de l’île comprend les communes d’Adeje, Arona, San Miguel de Abona, Granadilla, Arico, Fasnia et Vilaflor, dans lesquelles la vigne cultivée se trouve certainement à l’altitude la plus élevée de tout le territoire espagnol. Les vignobles de cette région sont cultivés principalement sur des terres de jable (cendres volcaniques blanches).

Enfin, en 2012, l’Association des viticulteurs et vignerons des Canaries a vu le jour : l’A.O.P. des Îles Canaries, dont la mission est de consolider le marché régional afin de faire face à la commercialisation internationale des vins des Canaries, sous la marque Canary Wine. Cette A.O.P. regroupe différentes caves familiales issues de toutes les îles productrices de vin. Les vins peuvent être classifiés par régions, îles, communes, selon l’origine du raisin, et par parcelles, afin de valoriser l’expression des meilleurs raisins et les caractéristiques de chaque parcelle du vignoble.